Trucks & Tanks Magazine

Trucks & Tanks Magazine - Le magazine historique et technique des engins et véhicules militaires du XXe siècle

Trucks & Tanks hors-série n°30 : Projets & prototypes de l'Armée Allemande

Trucks'n Tanks n°45

Précédent | Suivant

Trucks & Tanks n°45 : Le Panther face au Shermanzoom

[ zoom ]

[ Ajouter au panier ]

Au sommaire du n°45

Disponible

8 € frais de port compris

+ Dossier : Le Panther face au Sherman

Lorsque les Allemands développent le Panzer V Panther, leur principal adversaire est le char moyen soviétique T‑34/76, qui surclasse alors tous leurs engins blindés par sa mobilité, son blindage et son armement. De là naît une « formidable » machine de guerre, avec laquelle les Alliées occidentaux vont devoir composer. Pris dans la course à l’armement que se livrent l’Armée rouge et la Wehrmacht, l’US Army va devoir combattre avec des matériels conçus selon des objectifs stratégiques : fiabilité, facilité de déploiement par bateaux sur de longues distances… Retour sur le « duel » qui oppose, du bocage normand aux montagnes ardennaises, le Panther au M4 Sherman.

+ Möbelwagen

Le parapluie des Panzer

Avec cet article sur le Flakpanzer IV (3,7cm Flak 43) Möbelwagen, la rédaction de Trucks & Tanks continue d’étudier les matériels allemands développés pour contrer la menace des redoutables chasseurs-bombardiers alliés, les fameux « Jabos ». Soulignons que la lenteur des contre-mesures mises en place par la Wehrmacht est des plus surprenantes, d’autant qu’elle-même a déployé un des appareils d’attaque au sol les plus mythiques : le Junkers Ju 87 Stuka.

+ Fiat 665 NM

Le camion de combat

Lorsque le 40e président du Conseil italien, Benito Mussolini (29 juillet – 28 avril 1945), déclare la guerre en juin 1940 à l’Angleterre afin de conquérir ses colonies en Afrique, le Regio Esercito (Armée royale) est très loin d’être prêt pour un conflit armé. En effet, les soldats italiens manquent cruellement de véhicules en tout genre, du char de combat à la simple voiture de liaison.

+ ZiS-30

Le Marder soviétique

Le 22 juin 1941, les forces allemandes atteignent en quelques heures la ville de Lutsk, en Ukraine occidentale. Leurs Panzer légers et moyens font alors une rencontre assez désagréable, celle du canon ZiS‑2 de 57 mm. Si les quelques équipes antichars soviétiques sont détruites une à une, ce ne sont pas moins de 15 Panzer qui sont revendiqués en quelques heures, consacrant l’efficacité de la nouvelle pièce antichar. Dans la fournaise de l’opération « Barbarossa », Moscou est appelée à faire feu de tout bois pour endiguer la marée blindée allemande, et c’est ainsi que la plus puissante pièce antichar russe se retrouve sur l’un des châssis les plus frêles de sa nation.

+ Buffalo MPCV

L'arme anti-terreur

Durement confronté à la menace des mines antichars et anti-
personnel ou encore des Improvised Explosive Devices (IED ou engins explosifs improvisés) cachés le long des routes en Afghanistan et en Irak, l’United States Marine Corps acquiert toute une famille de véhicules de combat à roues susceptibles de résister à ces déflagrations meurtrières et difficiles à contrecarrer. Ils entrent dans le projet dit Military Mine Resistant Ambush Protected Vehicles Program. Plusieurs classes d’engins sont alors développées : la catégorie 1 rassemblant les 4x4 « légers », dits Mine Resistant Utility Vehicles (MRUV), destinés au combat urbain ; la catégorie 2 regroupant les véhicules, généralement des 6x6, voués à servir de transports de troupes, d’ambulances, d’engins de combat… ; et enfin la catégorie 3, celle des engins devant être utilisés principalement pour neutraliser les mines et autres IED, à l’image du Buffalo Mine Protected Clearance Vehicle.

+ Jagdpanzer 38 (t)

Le Hetzer, un si mauvais chasseur de chars ?

Improprement appelé « Hetzer » (piqueur) par les services de renseignements anglais après-guerre, le Jagdpanzer 38(t) n’est pas une machine inconnue de nos lecteurs les plus anciens puisqu’elle a été abordée dans le Trucks & Tanks numéro 3 datant d’août-septembre 2007. Les conclusions de l’article étaient pour le moins négatives au vu de ses défauts structurels. Loin de nous l’idée de remettre en cause une analyse s’appuyant sur des éléments objectifs. Toutefois, il nous paraît judicieux de dépasser cet examen purement technique pour approfondir son étude sur le « pourquoi » véritable d’un chasseur de chars aussi rustique.

+ Camouflage

Graffiti of War !

La pratique des graffitis apposés sur les blindés américains est presque devenue une tradition depuis la Seconde Guerre mondiale, comme en témoignent certains chars M1 Abrams engagés en Irak en 2003, dont les canons ont reçu des messages guerriers. Bien qu’ancien, ce « rite » prend tout son essor au moment de la guerre du Viêtnam (1965-1975), où des slogans et autres dessins « fleurissent » sur les blindages. Certains ont une connotation volontairement « va-t-en-guerre », d’autres sont bien plus curieux…

+ Comparatif

Crusader II vs Panther III Ausf.L

La guerre menée en milieu désertique ne peut se comparer à celle qui se déroule sur le théâtre d’opérations européen. En Afrique du Nord, sable, poussière, chaleur et rocailles sont autant d’obstacles naturels qui mettent à rude épreuve les véhicules de combat.

+ Actu : VBTP-MR Guarani

Un nouveau blindés au pays de la samba

Dans le cadre d’un plan de modernisation, les Forças Armadas Brasileiras (forces armées brésiliennes) doivent remplacer leurs anciens transports de troupes 6x6 EE‑11 Urutu et leurs véhicules de reconnaissance EE‑9 Cascavel par un matériel plus moderne et plus polyvalent : le Viatura Blindada Transporte de Pessoal - Média de Rodas (VBTP‑MR) Guarani.

 

Renseignements : Caraktère - 3120, route d'Avignon - 13090 Aix-en-Provence - Tél : 04 42 21 06 76
www.caraktere.com

Votre panier :

Nouveauté livres :

Trouver un kiosque près de chez vous

NOUVEAU : voici l'outil indispensable pour trouver votre magazine préféré près de chez vous :
www.trouverlapresse.com